Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 17:21



Bagdad est une ville habitée par moins de 5 millions de Bagdadis. Cette capitale d'Irak est traversée par le Tigre, et il faut savoir que du perse "bagh", qui veut dire "jardins" et "dad" que l'on peut traduire par "donner", Bagdad veut dire en fait "jardins donnés" (par dieu bien sûr.)

Bagdad a été fondée au VIIème siècle, sur les deux rives du Tigre, par le deuxième calife abbasside al Mansour. Celui-ci la baptise Madina al salam, à savoir "ville de la Paix", et il s'y installe en 763. Très vite, la capitale connaît un grand essor et devient la métropole économique, intellectuelle et artistique du monde musulman. Exaltée par les poètes, qui l'appellent "le paradis sur terre", la ville constitue une véritable merveille avec des somptueux palais et ses magnifiques jardins. Sa splendeur et ses activités, Bagdad les conservent même pendant la période de Samara de 836 à 842, capitale fondée par al-Mu'tasim pour son armée turque.

La ville développe peu à peu des activités commerciales, notamment des cotonnades et soieries, qui restent florissantes, de mêmes que les manufactures de cuir et de papier, ainsi que la construction des cristaux, des foulards et des tabliers. Ces activités, ajoutées à l'existence d'une armée et à la pratique de l'esclavage, expliquent d'une part, l'explosion démographique de Bagdad, qui atteint déjà 1 million d'habitants au Xème siècle; et d'autre part la diversité ethnique et religieuse de sa population. Cependant au début du XIème siècle, la capitale commence à décliner, la division de sa population entre musulmans chiites et musulmans sunnites, engendre des conflits, auquelle s'ajoute la naissance de mouvements contre les riches, qui terrorisent la bourgeoisie de Bagdad. Et comme si cela ne suffisait pas, les Ayyaruns, qui dirigent la ville, lèvent les taxes sur les marchés, pillent les boutiques, et s'installe alors un véritable climat d'insécurité. Des incendies et des inondations viennent s'ajouter à ces troubles qui provoquent d'énormes dégâts.

On retiendra dans l’Histoire de Bagdad, la journée du 10 février 1258, durant laquelle les Mongols ont donné le "coup de grâce" à cette ville. Alors, ne pensez pas que le "coup de grâce" a une connotation majestueuse, au contraire, il s’agit d’un massacre de plus de 100 000 habitants, des quartiers entiers sont détruits et la ville reste à la merci des pillages, si bien qu’au XIIIème siècle, les géographes parlent de Bagdad comme d’une ville en ruine.

A partir de 1410, Bagdad passe sous la domination turque, et ne se relève toujours pas de son déclin, et dès 1508, les Persans l’enlèvent aux Turcs, ces derniers qui la récupèrent en 1534, font de cette ville un chef lieu. Au XVIème siècle, la capitale irakienne paraît retrouver une partie de sa prospérité, elle devient un centre commercial important pour les Perses, l’Arabie et la Turquie. En 1623, la ville est de nouveau occupée par les Persans, mais les Turcs, sous le commandement du sultan Murad IV, la reprennent en 1638. Ainsi, et cela jusqu’à la Première Guerre Mondiale, Bagdad est gouvernée tant bien que mal par les Ottomans. En 1917, les Anglais s’en empare et en 1930, Bagdad devient la capitale d’un pays indépendant, l’Irak.

La ville désormais meurtrie depuis l’occupation américaine, par une guerre fratricide, se divise par de nombreux quartiers qui sont très contrastés. Le centre historique de Bagdad reste le fief des souks et bazars, que fréquentent avec joie les Bagdadis, un quartier qui est aussi au cœur des bâtiments administratifs, commerciaux ou bancaires. Au delà, vivent les plus aisés, au-delà en fait des risques d’innondations du Tigre, ici se concentrent surtout les chrétiens au sud et au sud-est. C’est dans cette même zone que se trouvent les ambassades. source:villesdumonde

Un lien audio très intéressant sur Bagdad des jeudis de l'IMA:
cliquez ici!



Partager cet article

Repost 0
Published by Mehdi
commenter cet article

commentaires

azerty 15/01/2017 10:55

il faudrait développer un peut plus les sujet

nayagom 01/11/2011 12:15


que peut on dire del'activité commerciale à bagdad ???


szabelski 28/09/2011 17:44


je trouve que c'est bien our l'histoire mais il faudrai décrire un peu plus la ville


Présentation

  • : Attarikh Histoire du monde arabo-musulman
  • Attarikh Histoire du monde arabo-musulman
  • : De l'Atlantique aux confins de l'Asie, l'histoire de la civilisation arabo-musulmane est ici mise en lumière. Ce blog a pour objectif de réunir un corpus documentaire sur l'histoire islamique pour tous les intéréssés, amateurs ou professionnels de la discipline historique.
  • Contact

Les infos du moment

 Le saviez-vous?

La langue française est composé de milliers de termes provenant de la langue arabe: cliquez ici !

C'est le savant Ibn Al Haytham qui découvre que la lumière entre dans l'oeil et non l'inverse comme le croyait les Grecs et Romains.


L'Empire arabo-musulman fût l'un des plus grands empires de l'histoire de l'Humanité et s'est constitué en moins d'un siècle, né d'une religion apparue en plein milieu du désert.

Le personnage historique:

 

Abou Al Qacim Al Zahrawi (latinisé Aboulcassis) est l'un des plus grands chirurgiens de tous les temps et sûrement le plus grand du Moyen Âge et de l'Islam classique, ses traités de chirurgie comportaient des descriptions d'instruments cliniques qu'il avait inventé (ophtalmologie, gynécologie), pratique de cautérisation. Traduit en Europe au XVème siècle, ils servirent pendant plus de 500 ans de références dans les universités d'Europe.  Cliquez ici pour découvrir ce personnage ! 

 

                                                                                                                       http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/0e/17th_century_Persian_anatomy.jpg/383px-17th_century_Persian_anatomy.jpg

 

Recherche

L'ouvrage du moment

  L'Emir Abdelkader face à la conquête française de l'Algérie, de Mehdi Benchabane (ed: Edilivre)

L émir Abdelkader face à la conquête française de l Alg
L'émir Abdelkader (1808-1883) est aujourd'hui considéré comme étant l'Algérie incarnée en homme, sa personne et son oeuvre constituent un formidable révélateur des relations franco-algériennes au cours du XIXème siècle, et également de la position de l'islam face à la colonisation. C'est ainsi que sa lutte contre la France coloniale entre 1830 et 1847 se distingue par une persévérance et une durée surprenantes au vu de ses forces militaires. Celle-ci s'est appuyée sur une intelligence tactique, une foi musulmane profonde imposant une éthique de vie, et un véritable sens du dialogue avec les différents acteurs du conflit. Cet ouvrage met ainsi en lumière les raisons de cette résistance exceptionnelle.
Pour vous le procurer : CLIQUEZ ICI

Sondage

Sondage précedent:
Quelle zone de la civilisation islamique vous intéresse le plus ?
- 57% pour le Maghreb et Al Andalus
- 16% pour le Machrek
- 11% pour le monde persan.
- 7% pour le monde turc.
- 5% pour l'Asie du Sud-Est.
- 3% pour l'Afrique Sub-Saharienne.
Total: 219 votes.

Livre d'Or

Catégories