Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 10:40

Un documentaire diffusé sur arte retraçant le parcours de trois grandes figures de la civilisation islamique : le géographe Al Idrissi qui a mis en oeuvre une carte du monde relativement moderne pour l'époque, la mécène Fatima al Fihriya fondatrice de l'Université Al Qarawiyyin à Fès, et le médecin Ibn Al Nafis qui a découvert la petite circulation sanguine.

 

Repost 0
Published by Mehdi
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 18:15
Un documentaire intéressant sur la Tunisie coloniale (qui était un protectorat français)  et sur l'attitude des beys face à cette situation, de la conquête en 1881 jusqu'à l'indépendance acquise en 1956.
Repost 0
Published by Mehdi
commenter cet article
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 19:29

Père de l’indépendance de l’Indonésie, il l’obtint par sa lutte contre les Pays-Bas de 1945 à 1949. Il est dans les années 50 un des principaux leaders du Tiers-Monde en cours d’émancipation, invitant notamment en Indonésie la Conférence de Bandung en 1955. Il est aussi à l’origine de la modernisation de l’Indonésie malgré une dictature critiquée pour sa répression.

 

http://www.biografica.info/fotos/SUK.png


 

D’origine noble et de culture à la fois javanaise (par son père) et balinaise (par sa mère), il poursuit des études supérieures dans les Indes hollandaises. Il s’engage très tôt pour l’indépendance de son pays face à la colonisation néerlandaise. En 1927, il fonde avec Mohamed Hatta le PNI (Parti Nationaliste Indonésien) ce qui lui vaut 2 arrestations puis un exil dans les années 30. L’objectif du mouvement mené par Soekarno et Hatta est la mise en place d’une Indonésie indépendante, unie malgré les diversités ethniques, culturelles et religieuses. C’est la devise adoptée par le Congrès de la Jeunesse Indonésienne en 1928 (« Une patrie, une nation, une langue »).


Durant la 2° Guerre mondiale, la défaite rapide des Pays-Bas entraîne l’occupation d’une grande partie de l’archipel par les japonais qui y encouragent (comme en Indochine d’ailleurs) les mouvements nationalistes. A la fin de la guerre, profitant de l’absence de troupes néerlandaises, il proclame l’indépendance de l’Indonésie le 17 août 1945 selon les « 5 piliers » de sa politique qui combinent paradoxalement : le nationalisme, l’internationalisme, la démocratie représentative, le marxisme et l’islam.


Il devient dès lors président « à vie » de l’Indonésie et Hatta son vice-président. Jusqu’en 1949, il mène la « Révolution indonésienne », la guerre d’indépendance contre l’armée néerlandaise qui se résigne à reconnaître l’indépendance de sa colonie le 27 décembre 1949.


Dès lors, Soekarno s’impose comme un modèle pour les mouvements nationalistes et un des leaders de la décolonisation avec Nehru. Il organise en 1955 la Conférence de Bandung qui accueille les représentants de 29 pays d’Asie et d’Afrique décolonisés ou en cours d’émancipation. Il est avec Nehru l’initiateur du mouvement afro-asiatique de soutien des premiers états décolonisés d’Asie aux mouvement indépendantistes africains.


Il ne rejoint pas le mouvement des non-alignés, puisqu’il engage l’Indonésie dans l’alliance américaine et réprime en 1963 les communistes. La dérive autoritaire de son régime est aussi perceptible vis-à-vis des minorités ethniques et religieuses de l’archipel. Une éphémère « République des Moluques du sud » (encouragée par les Pays-Bas) est écrasée en 1950. De même, la décolonisation par les hollandais de la partie occidentale de la Nouvelle-Guinée (Papouasie néerlandaise devenue province indonésienne de l’Irian Jaya) entraîne en 1962 l’occupation et l’annexion de force de cette région peuplée de papous et engendre un conflit toujours actuel.


Un complot et un coup d’état mené contre lui en 1965 échoue. Le responsable de la répression victorieuse, Soeharto, en profite pour écarter du pouvoir Sukarno en 1967 et se proclamer président.

La fille de Sukarno, Megawati Soekarnoputri a été la première femme présidente de l’Indonésie de 2001 à 2004 et actuellement une des principales figures de l’opposition.

 

Source : lewebpedagogique.com/grunen/

Repost 0
Published by Mehdi
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 22:25
Une vidéo intéressante diffusée sur France 5, elle porte sur l'âge d'or de Bagdad. La ville ronde a brillé sous le règne des Abbassides notamment avec le célèbre calife des Mille et une nuits : Haroun al rachid. Ce documentaire met en avant Bagdad comme centre scientifique majeur, mais aussi comme première ville ayant atteint le million d'habitants.

Ceci est d'autant plus compréhensible au vu de sa localisation au croisement de routes caravanières. Durant les VIIIème et IXème siècles, Bagdad est sans doute la ville la plus développée au monde en terme de population, d'innovations scientifiques, de commerce et d'échanges, d'infrastructures urbaines...

Bon visionnage.

Repost 0
Published by Mehdi
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 18:58

Le Louvre a désormais (après un long chantier) sa section consacrée au Arts d'Islam, voici deux vidéos présentant quelques oeuvres parmi les plus belles du musée. Un pan non négligeable de l'Histoire des arts est désormais accessible au public. Bon visonnage.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mehdi
commenter cet article
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 23:06

Un documentaire diffusé en septembre sur arte en trois épisodes. A ne pas confondre avec celui posté plus bas.

Voici le premier épisode qui s'interesse à la conquête arabe, les deux autres sont facilement accessibles sur Youtube. Bon visionnage.

 

Repost 0
Published by Mehdi
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 23:03

  Les habitants des îles Maldives sont des gens probes, pieux, d’une foi sincère, d’une volonté ferme ; leur nourriture est licite et leurs prières sont exaucées. Quand un d’entre eux en rencontre un autre, il lui dit : « Dieu est mon seigneur, Mohammed est mon prophète ; je suis un pauvre ignorant. » Leurs corps sont faibles ; ils n’ont pas l’habitude des combats ni de la guerre, et leurs armes, c’est la prière. J’ordonnai un jour, en ce pays, de couper la main [droite] d’un voleur ; plusieurs des indigènes qui se trouvaient dans la salle d’audience s’évanouirent. Les voleurs de l’Inde ne les attaquent pas et ne leur causent pas de frayeur ; car ils ont éprouvé que quiconque leur prenait quelque chose était atteint d’un malheur soudain. Quand les navires ennemis viennent dans leur contrée, ils s’emparent des étrangers qu’ils rencontrent ; mais ils ne font du mal à aucun des indigènes. Si un idolâtre s’approprie quelque chose, ne fût-ce qu’un limon, le chef des idolâtres le punit et le fait frapper cruellement, tant il redoute les suites de cette action. S’il en était autrement, certes ces gens-là seraient les plus méprisables des hommes aux yeux de leurs agresseurs, à cause de la faiblesse de leurs corps. Dans chacune de leurs îles, il y a de belles mosquées, et la plupart de leurs édifices sont en bois.

 

                                        http://www.telquel-online.com/sites/default/files/imagecache/article_du_jour_680_382/ibn%20battuta.jpg

 Ces insulaires sont des gens propres ; ils s’abstiennent de ce qui est sale, et la plupart se lavent deux fois le jour, par mesure de propreté, à cause de l’extrême chaleur du climat et de l’abondance de la transpiration. Ils consomment beaucoup d’huiles de senteur, comme l’essence de bois de sandal, etc., et s’oignent de musc apporté de Makdachaou. C’est une de leurs coutumes, quand ils ont récité la prière de l’aurore, que chaque femme vienne trouver son mari ou son fils, avec la boîte au collyre, de l’eau de rose et de l’huile de musc 

 Leurs constructions sont en bois, et ils ont soin d’élever le plancher des maisons à une certaine hauteur au-dessus du sol, par mesure de précaution contre l’humidité, car le sol de leurs îles est humide. Voilà de quelle manière ils s’y prennent : ils taillent des pierres, dont chacune est longue de deux ou trois coudées, les placent sur plusieurs rangs et mettent en travers des poutres de cocotier ; puis ils élèvent les murailles avec des planches . Ils montrent en cela une adresse merveilleuse. Dans le vestibule de la maison, ils construisent un appartement qu’ils appellent mâlem , et où le maître du logis s’assied avec ses amis. Cette pièce a deux portes, l’une ouvrant sur le vestibule et par où s’introduisent les étrangers, et l’autre, du côté de la maison, par laquelle entre le propriétaire de celle-ci. Près de la chambre en question, il y a une jarre pleine d’eau, une écuelle nommée ouélendj  et faite de l’écorce de la noix du cocotier. Elle a un manche long de deux coudées, et l’on s’en sert pour puiser de l’eau dans les puits, à cause de leur peu de profondeur.

 

                                                               http://www.dacorum.gov.uk/Arts/images/journey%20to%20mecca.jpg


Tous les habitants des Maldives, soit nobles, soit plébéiens, ont les pieds nus. Les rues y sont balayées et bien propres ; des arbres les ombragent et le promeneur s’y trouve comme dans un verger. Malgré cela, il faut nécessairement que tout individu qui entre dans une maison se lave les pieds avec l’eau qui se trouve dans la jarre placée près du mâlem, et qu’il se les frotte avec un tissu grossier de lîf  mis en cet endroit ; après quoi, il pénètre dans la maison. 

 Chaque personne qui entre dans une mosquée en use de même. C’est la coutume desindigènes, quand il leur arrive un vaisseau, que les canâdirs, c’est-à-dire les petites barques, s’avancent à sa rencontre, montées par les habitants de l’île [voisine], lesquels portent du bétel et des caranbahs , c’est-à-dire des noix de coco vertes. Chacun d’eux offre cela à qui il veut parmi les gens du vaisseau cet individu devient son hôte et porte à sa maison les marchandises qui lui appartiennent, comme s’il était un de ses proches. Quiconque, parmi ces nouveaux venus, veut se marier en est le maître. Lorsqu’arrive le moment de son départ, il répudie sa femme, car les habitantes des Maldives ne sortent pas de leur pays. Quant à celui qui ne se marie pas, la femme dans la maison de laquelle il se loge lui prépare des aliments, le sert et lui fournit des provisions de route lors de son départ. En retour de tout cela, elle se contente de recevoir de lui le plus petit cadeau. Le profit du Trésor, que l’on appelle bender, consiste dans le droit d’acheter une certaine portion de toutes les marchandises à bord du vaisseau, pour un prix déterminé, soit que la denrée vaille juste cela ou davantage ; on nomme cela la loi du bender. Ce bender a dans chaque île une maison de bois que l’on appelle bédjensâr, où le gouverneur, qui est le cordouéry, rassemble toutes les marchandises ; il les vend et les échange. Les indigènes achètent, avec des poulets, des poteries quand on leur en apporte ; une marmite se vend chez eux cinq ou six poulets.

 

Extrait des Voyages d'Ibn Battuta - Tome III

 

Repost 0
Published by Mehdi
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 13:55
Un documentaire intéressant sur les différentes cultures et pratiques de l'Islam toujours placé dans une perspective historique.

Repost 0
Published by Mehdi
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 18:36

Voici un documentaire diffusé par arte sur ce que l'Occident doit à l'Orient en 3 thèmes principaux : l'un sur les monotheismes, le second sur l'Islam médiéval (Apport scientifiques et l'Asie centrale), et enfin sur le dernier sur l'Empire Ottoman. Je vous livre ici celui consacré à l'âge d'or des sciences islamiques et les apports de la civilisation musulmane à l'Occident, hier et aujourd'hui. Des apports d'Averroès à la philosophie occidentale jusqu'à celle d'At-Tusi dans les travaux de Copernic.

 

Repost 0
Published by Mehdi
commenter cet article
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 23:01

Cette lettre est la réponse de Soliman en 1526 à la demande d'aide de François 1er emprisonné par Charles-Quint après la défaite de Pavie.

 

                                                  http://3.bp.blogspot.com/-Qv28V9qjS_E/TeuQxIOJncI/AAAAAAAACLY/9ofrIQPk1AU/s400/Francois_Ier_et_Soliman-88112.jpg

 

"Lui (Dieu) est élevé, le riche, le généreux, le secourable

Moi qui suis, par la grâce de celui dont la puissance est glorifiée et dont la parole est exaltée, par les miracles sacrés de Mohammed (que sur lui soient la bénédiction de Dieu et le salut), soleil du ciel de la prophétie, étoile de la constellation de l'apostolat, chef de la troupe des prophètes, guide de la cohorte des élus, par la coopération des âmes saintes de ses quatre amis Aboubekr, Omar, Osman et Ali (que la satisfaction de Dieu très-haut soit sur eux tous), ainsi que tous les favoris de Dieu ;

Moi, dis-je, qui suis le sultan des sultans, le souverain des souverains, le distributeur des couronnes aux monarques de la surface du globe, l'ombre de Dieu sur la terre, le sultan et le padichah de la mer Blanche, de la mer Noire, de la Romélie, de l'Anatolie, de la Caramanie, du pays de Roum, de Zulcadrié, du Diarbekr, du Curdistan, de l'Azerbaïdjan, de la Perse, de Damas, d'Alep, du Caire, de la Mecque, de Médine, de Jérusalem, de toute l'Arabie, de l'Yemen et de plusieurs autres contrées que mes nobles aïeux et mes illustres ancêtres (que Dieu illumine leurs tombeaux) conquirent par la force de leurs armes, et que mon auguste majesté a également conquises avec mon glaive flamboyant et mon sabre victorieux, sultan Suleiman-Khan, fils de sultan Sélim-Khan, fils de sultan Bayezid-Khan.

 

Toi qui es François, roy du pays de France, vous avez envoyé une lettre à ma Porte, asile des souverains, par votre fidèle agent Frankipan [L'ambassadeur Frangipani], vous lui avez aussi recommandé quelques communications verbales ; vous avez fait savoir que l'ennemi s'est emparé de votre pays, et que vous êtes actuellement en prison, et vous avez demandé ici aide et secours pour votre délivrance. Tout ce que vous avez dit ayant été exposé au pied de mon trône, refuge du monde, ma science impériale l'a embrassé en détail, et j'en ai pris une connaissance complète.

 

Il n'est pas étonnant que des empereurs soient défaits et deviennent prisonniers. Prenez donc courage, et ne vous laissez pas abattre. Nos glorieux ancêtres et nos illustres aïeux (que Dieu illumine leur tombeau) n'ont jamais cessé de faire la guerre pour repousser l'ennemi et conquérir des pays. Nous aussi nous avons marché sur leurs traces. Nous avons conquis en tout temps des provinces et des citadelles fortes et d'un difficile accès. Nuit et jour notre cheval est sellé et notre sabre est ceint.

Que Dieu Très-Haut facilite le bien ! A quelque objet que s'attache sa volonté, qu'elle soit exécutée !

 

Du reste, en interrogeant votre susdit agent sur les affaires et les nouvelles, vous en serez informé. Sachez-le ainsi."

 

Ecrit au commencement de la lune de rebiul-akhir 932 (15-24 février 1526), à la résidence de la capitale de l'empire, Constantinople (Istanbul) le bien gardé.

 

Extrait de E. Charrière, Négociations de la France dans le Levant, Paris, Imprimerie nationale, 1858

 

 

Cette lettre a été reproduite et traduite par M. Jouannin, dans l'ouvrage d'Artaud de Montor, Machiavel, son génie et ses erreurs publié en 1833, et revue par Annibal Dantan pour l'ouvrage de Charrère.

Elle appartenait à la Bibliothèque du Roi, fonds de Bétune, n° 8507 et fait partie du recueil de lettres autographes et d'autres de François Ier, des papes Paul III et Clément VII, de Henri VIII..., des cardinaux Farnèse et de Guise, c'est un manuscrit in-folio aux armes de Sully relié en maroquin rouge.

 

Repost 0
Published by Mehdi
commenter cet article

Présentation

  • : Attarikh Histoire du monde arabo-musulman
  • Attarikh Histoire du monde arabo-musulman
  • : De l'Atlantique aux confins de l'Asie, l'histoire de la civilisation arabo-musulmane est ici mise en lumière. Ce blog a pour objectif de réunir un corpus documentaire sur l'histoire islamique pour tous les intéréssés, amateurs ou professionnels de la discipline historique.
  • Contact

Les infos du moment

 Le saviez-vous?

La langue française est composé de milliers de termes provenant de la langue arabe: cliquez ici !

C'est le savant Ibn Al Haytham qui découvre que la lumière entre dans l'oeil et non l'inverse comme le croyait les Grecs et Romains.


L'Empire arabo-musulman fût l'un des plus grands empires de l'histoire de l'Humanité et s'est constitué en moins d'un siècle, né d'une religion apparue en plein milieu du désert.

Le personnage historique:

 

Abou Al Qacim Al Zahrawi (latinisé Aboulcassis) est l'un des plus grands chirurgiens de tous les temps et sûrement le plus grand du Moyen Âge et de l'Islam classique, ses traités de chirurgie comportaient des descriptions d'instruments cliniques qu'il avait inventé (ophtalmologie, gynécologie), pratique de cautérisation. Traduit en Europe au XVème siècle, ils servirent pendant plus de 500 ans de références dans les universités d'Europe.  Cliquez ici pour découvrir ce personnage ! 

 

                                                                                                                       http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/0e/17th_century_Persian_anatomy.jpg/383px-17th_century_Persian_anatomy.jpg

 

Recherche

L'ouvrage du moment

  L'Emir Abdelkader face à la conquête française de l'Algérie, de Mehdi Benchabane (ed: Edilivre)

L émir Abdelkader face à la conquête française de l Alg
L'émir Abdelkader (1808-1883) est aujourd'hui considéré comme étant l'Algérie incarnée en homme, sa personne et son oeuvre constituent un formidable révélateur des relations franco-algériennes au cours du XIXème siècle, et également de la position de l'islam face à la colonisation. C'est ainsi que sa lutte contre la France coloniale entre 1830 et 1847 se distingue par une persévérance et une durée surprenantes au vu de ses forces militaires. Celle-ci s'est appuyée sur une intelligence tactique, une foi musulmane profonde imposant une éthique de vie, et un véritable sens du dialogue avec les différents acteurs du conflit. Cet ouvrage met ainsi en lumière les raisons de cette résistance exceptionnelle.
Pour vous le procurer : CLIQUEZ ICI

Sondage

Sondage précedent:
Quelle zone de la civilisation islamique vous intéresse le plus ?
- 57% pour le Maghreb et Al Andalus
- 16% pour le Machrek
- 11% pour le monde persan.
- 7% pour le monde turc.
- 5% pour l'Asie du Sud-Est.
- 3% pour l'Afrique Sub-Saharienne.
Total: 219 votes.

Livre d'Or

Catégories